Le massage

Le massage : c’est quoi ?

Comment fonctionne le massage

Domaine physique :

Le massage crée une détente musculaire, un état de relaxation physique reposant qui abaisse le rythme cardiaque et permet au corps la détente nécessaire à son rétablissement.

Il agit directement sur les systèmes circulatoires sanguin, lymphatique et énergétique facilitant leur circulation par les pressions (système énergétique) et les glissements appropriés et par la décontraction des vaisseaux (système sanguin et lymphatique).

Il agit sur le système nerveux en tant que calmant mais aussi sur les parties organiques correspondantes (réflexologie).

Le massage agit directement sur le système endocrinien. Ayant une action directe sur le système para sympathique, il permet par son action bienfaisante la production des hormones apaisantes d’endorphine, l’hormone calmant les douleurs, et de dopamine, l’hormone du bien-être et diminue la production des hormones énergétiques crées pour gérer le stress. L’adrénaline et la noradrénaline dans un premier temps puis le cortisol, la thyroxine et l’aldostérone en suivant.

Les conditions réunies pour l’apaisement favorisent la sécrétion de la mélatonine qui favorise la détente.

Le massage augmente la production de globules blancs et renforce ainsi notre système immunitaire.

Domaine émotionnel :

L’instant massage crée un arrêt temporel durant lequel l’appréciation du plaisir ressenti à l’instant donné place la personne dans cet instant « Là et maintenant ». Sans rappel du avant ou après, c’est la découverte que nous avons le droit et le devoir de profiter de chaque instant de bonheur sans le gâcher par nos préoccupations.

Un massage global permet une prise de conscience de son corps dans son entité et dans ses détails ainsi que des sensations ressenties que celui-ci peut nous transmettre. Oublier les notions esthétiques pour ne garder qu’une entité  de plaisir et ainsi se réapproprier ce corps pour ce qu’il est pour soi et non ce qu’il est pour les autres.

Il stimule le ressenti des relations entre notre corps d’un côté et notre esprit, notre inconscient, notre âme de l’autre côté. Les sensations agréables que le massage éveille apportent une relaxation nerveuse et physique qui crée un état de repos et de légèreté bénéfiques au rééquilibrage, à la libération et à la découverte de nos émotions. Le corps ne triche pas. Le touché fait directement naître des sensations que le mental ne peut contrôler. L ‘analyse est inexistante ou sans effet sur les émotions qui naissent du subconscient et qui ont une valeur réelle puisque non filtrées par une réflexion préventive consciente.

Il offre cette découverte ou redécouverte d’une relation avec autrui où la communication d’une intention positive exclusive par le touché replace la personne au centre de l’attention et renoue avec tous les souvenirs d’enfance que nous devrions avoir : tendresse, chaleur, amour, protection, paix …

Domaine social

Le massage se communique.

Prendre conscience du plaisir de recevoir, c’est prendre conscience de ce que l’on peut donner.

Le bien-être se transmet.

Découvrir qu’être bien se communique et entraîne des retours positifs vis à vis des autres.

Si les autres me renvoient l’image de ce que je suis, si chacun influe par son état sur le comportement de son voisin, alors être bien et le propager me sera bénéfique. De la même manière qu’il est prouvé que le fait d’exécuter une bonne action développe en nous des sensations positives, l’état de bien-être que je pourrai transmettre créera autour de moi une ambiance positive dans laquelle je me sentirai mieux.

Ainsi pourrait aller le monde.

Ce qu’apporte le massage

Le massage existe depuis toujours. Premier moyen de communication des émotions ressenties, il suffit de regarder les animaux pour s’en convaincre.

Ils se lèchent, se papouillent, se frottent et se blottissent et l’humain en faisait de même. Dans notre civilisation aux codes sociaux organisés, l’intelligence émotionnelle disparaît. Et il est difficile à chacun de pouvoir se positionner, même le temps d’un instant, dans cette situation du simple naturel.

Pour vivre un bon massage l’état et l ‘intention du thérapeute est capital. Mais l’état et l’attente du client est primordial.

Etre massé ce n’est pas prendre, c’est recevoir.

Dans notre société, notre culture base notre éducation sur des tabous et des interdits qui inscrivent nos sensations envers des personnes exclusives, prédéterminent nos émotions et nos sentiments réservés à des êtres définis, et indiquent des pratiques appropriées aux systèmes moral et social. Le touché s’inscrit dans cette logique.

Pourtant, les parents, le conjoint, les enfants ou les amis, ne sont pas forcément choisis pour ces aptitudes, et eux aussi sont endoctrinés dans ce carcan culturel nous définissant un touché interprétatif et dangereux.

Pourtant, dans ce monde d’inquiétude, de peur, d’angoisse et d’anxiété, où le contact à autrui est pensé, calculé, retenu et formaté il est des notions à redécouvrir.

Ouverture, confiance, abandon et acceptation sont la base permettant de recevoir et d’obtenir le « lâcher prise » du corps et de l’esprit permettant d’accéder à l’état originel simple où ce corps et cet esprit sauront vivre libres.

Ainsi, le temps d’un instant, d’imprimer dans notre inconscient ses notions de recentrage et d’unification de nous-mêmes, ses sensations de plaisir et de bien-être, qui nous apportent cet équilibre tant utile au quotidien.

Dans l’attente de vous recevoir et de vous apporter ce bienfait exceptionnel.

Bien-êtrement votre

Lau-D